Peut-on assurer n’importe quel animal de compagnie, y compris les NAC ?

Les mutuelles santé pour animaux gagnent du galon auprès des Français qui commencent à comprendre l’importance de cette couverture pour la santé et le bien-être de leurs animaux et pour leur portefeuille. Cependant, l’offre n’est pas encore étendue à toutes les espèces et seuls les chiens, les chats et certains NAC peuvent en bénéficier. Explications.

Comparateur Assurance Animaux
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !


L’assurance animaux : une offre courante pour les chiens et les chats

La France est championne d’Europe dans la détention d’animaux de compagnie. Les chiffres sont éloquents puisqu’on parle d’un foyer sur deux qui possède un animal, soit un total de plus de 60 millions de chiens, chats, furets et autres poissons. Paradoxalement pourtant, les Français sont très peu à assurer leurs animaux de compagnie : entre 4 à 6% contre 30% en Angleterre et 80% en Suède. L’offre s’adresse surtout aux chiens qui sont de 7,5 millions et les chats dont la population est estimée à près de 12,5 millions. Ces deux animaux ont toujours été les préférés de l’Homme et ont vécu à ses côtés depuis la nuit des temps. Les mutuelles santé prennent en charge le remboursement des frais vétérinaires liés à différents actes comme les consultations médicales, les frais d’hospitalisation, les actes de chirurgie, les échographies, les scanners, les radiographies, les analyses sanguines, etc. L’indemnisation représente entre 50 et 100% des dépenses en santé sur l’animal.

Qu’en est-il des NAC ? Peuvent-ils tous être assurés ?

L’assurance santé a l’avantage d’offrir plus de sérénité financière aux propriétaires. Payer les soins médicaux de leurs petits compagnons ne deviendra plus une source de stress grâce au remboursement accordé. Le succès de l’offre est tel que le dispositif a été étendu aux Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC). On parle ici des espèces qui ne sont pas reconnues par la loi comme des carnivores domestiques. La liste est particulièrement longue : rongeurs (hamster, chinchilla, gerbille, etc.), reptiles (caméléons, iguanes, tortues), petits mammifères (furets, lapins, cochons nains), amphibiens (grenouilles), arthropodes (scorpions, araignées), poissons exotiques, etc.

En France, il existe près de 5 millions de NAC selon les dernières estimations dont une grande majorité est représentée par les petits mammifères. Leur arrivée a obligé les vétérinaires à se former à leurs besoins pour apporter les soins optimaux. D’autant que ces animaux peuvent être fragiles. Les furets par exemple sont souvent sujets aux ulcères des muqueuses digestives. De leur côté, les lapins sont victimes de torticolis qui provoquent des troubles de l’équilibre. Attention, la mutuelle santé pour les NAC s’adresse surtout aux espèces courantes comme le chinchilla, le lapin, le furet ou encore les perruches.

Il est plus difficile de trouver des contrats à l’adresse des poissons, serpents et animaux exotiques. Pour vous aider dans cette démarche, le mieux est de passer par les services d’un comparateur d’assurance pour NAC qui vous trouvera une proposition parfaitement compatible avec vos besoins et surtout votre budget. Car vous devez savoir que la mutuelle pour les NAC coûte relativement cher étant donné la médecine de pointe utilisée pour soigner ces animaux. Le comparateur vous dénichera une offre avec le meilleur rapport garanties/prix.